Baccalauréat 2020 : Le ministère de l’Éducation nationale exhorte les candidats wydadis à ne pas quitter les salles d’examen avant la fin des épreuves

Cent trente-neuf candidats masqués ont participé, dans la ville d’Ansan, à un examen organisé par une entreprise publique. À bonne distance les uns des autres (Courrier international)

Les épreuves du baccalauréat se dérouleront cette année dans des conditions particulières. La crise pandémique a obligé le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à prendre en considération plusieurs mesures de prévention.

Pour la première fois de l’histoire du baccalauréat marocain, les épreuves auront lieu dans des espaces en dehors des établissements scolaires. Le ministère de tutelle a mobilisé des salles de sports, des gymnases, des amphis d’université et d’autres espaces spacieux pour que la distanciation corporelle soit respectée.

Le ministère a également saisi l’occasion pour prier les candidats wydadis de ne pas quitter les salles d’examen avant la fin des épreuves.

«Le fait que les épreuves aient lieu dans des espaces sportifs pourrait pousser quelques candidats wydadis à jeter l’éponge en cas de difficultés observées. Le ministère ne veut pas voir se reproduire des événements similaires à ceux survenus à Radès il y a un an», a confié à Bopress le ministère de l’Éducation nationale qui a préféré garder l’anonymat.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique