La Faculté des sciences Ben M’Sik envisage de développer un algorithme de calcul des «hassanate» en fonction de diverses données

Afin de motiver ses étudiants et ses professeurs, La Faculté des sciences Ben M’sik (Casablanca) propose de financer une recherche pour le développement d’un algorithme de calcul des hassanate (en islam: comptabilisation des bonnes actions que font les musulmans) en fonction de la situation géographique, de la température, du nombre d’heures de sommeil, de sourire …

Chaque fidèle qui jeûne pourra calculer le nombre exact de hassanate proportionnel au nombre d’heures : si l’on jeûne en Islande, ce n’est pas la même chose qu’en Afrique du Sud. De même que si il fait 20° ce n’est pas pareil que 45°, la couleur de la djellaba, la distance pour arriver à la mosquée…

L’algorithme devrait s’adapter pour calculer les déductions de sayiate (comptabilisation des mauvaises actions) en fonction de chaque pays et sur proposition soit du moqqadem, soit de Khalti Fatiha, ou du premier ministre comme options .

C’est une avancée qualitative significative de l’enseignement d’après le doyen de la Faculté des sciences. La médaille Fields de mathématiques pourrait être attribuée à celui qui pourrait réussir à développer l’algorithme

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "La Faculté des sciences Ben M’Sik envisage de développer un algorithme de calcul des «hassanate» en fonction de diverses données"

Laisser un commentaire