Attentat en Nouvelle-Zélande : Marine Le Pen se dit choquée qu’un jeune homme «de race blanche» et «beau gosse» ait commis de telles atrocités

La ville new-zélandaise de Christchurch a été ce vendredi le théâtre d’un attentat terroriste qui a frappé deux mosquées, faisant plus de quarante blessés et une vingtaine de blessés. De nombreuses personnalités politiques ont réagit à cette attaque terroriste. Parmi elles, la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et Marine Le Pen présidente du Rassemblement national.

La première réaction après cette attaque meurtrière était celle de la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern. Cette dernière n’y est pas allée par quatre chemins et a déclaré qu’il était clair qu’on ne pouvait que décrire cela comme une attaque terroriste qui semblait avoir été bien planifiée.

Si les déclarations de la première ministre new-zélandaise étaient franches et directes, celles de Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national (ex-Front national), l’étaient moins. Dans un tweet,  la députée du Pas-de-Calais se dit choquée qu’un jeune homme de « race blanche » et « beau gosse » ait commis de telles et de telles horreurs.

Tweet de Marine Le Pen après l’attentat terroriste en Nouvelle-Zélande.

Une déclaration qui n’a pas laissé de marbre les internautes français qui s’en sont pris à la députée européenne en l’accusant de racisme et d’apartheid.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Attentat en Nouvelle-Zélande : Marine Le Pen se dit choquée qu’un jeune homme «de race blanche» et «beau gosse» ait commis de telles atrocités"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*