Après le retrait du Maroc de la coalition au Yémen, l’Arabie Saoudite supprime la prière d’Al-Maghrib

Il y a quelques jours, le Maroc a rappelé son ambassadeur à Riyad et a annoncé son retrait des actions militaires de la coalition menée par l’Arabie saoudite contre les Houthis au Yémen. Une décision qui n’a pas plu au prince hériter Mohammed ben Salmane Al Saoud qui vient de prendre quelques mesures à l’encontre du royaume du Maroc, pour le moins surprenantes.

Le torchon brûle entre Rabat et Riyad, et pour cause, la décision du Maroc de ne plus prendre part des actions militaires au Yémen, s’inscrivant dans le cadre de la coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite. En signe de représailles, le prince héritier Mohammed ben Salmane a ordonné au ministère des Affaires islamiques, de l’Appel et de l’Orientation de supprimer la prière «du coucher du soleil» (salat al-maghrib) de la liste des cinq prières quotidiennes obligatoires.

Cette prière, composée de trois «rakâats», ne doit plus avoir droit de cité dans le culte musulman et ce à partir de vendredi 15 février. Le ministère des Affaires islamiques, de l’Appel et de l’Orientation, entité chargée de la surveillance et du contrôle de la vie privée, spirituelle et intime des musulmans en Arabie saoudite, a appelé ses sujets à sauter cette prière et passer directement à la prière du soir (dite salat al-îchâ). Les Saoudiens ainsi que tous les musulmans devront désormais se contenter de quatre prières quotidiennes au lieu de cinq. Toute infraction sera sanctionnée par une amende de 4000 riyals saoudiens et 69 coups de fouet.

« Saviez-vous que les prières quotidiennes obligatoires devaient être au nombre de cinquante? Il a fallu que le Prophète intercède auprès de Dieu pour que ce Dernier les ramène à cinq. Nous aujourd’hui, on fait mieux, c’est devenu quatre.» a confié à Bopress Saleh ben Abdelaziz Al Ach-Cheikh l’actuel ministre des Affaires islamiques.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Après le retrait du Maroc de la coalition au Yémen, l’Arabie Saoudite supprime la prière d’Al-Maghrib"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*