Le Polisario retire le titre de «Sahraouie» à toute fille dont la largeur des hanches est inférieure à 50 centimètres

Le Polisario (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro) vient de promulguer une loi qui prive toute femme dont la largeur des hanches ne dépasse pas 50 centimètres du titre de « Sahraouie ».

Pour conserver la pureté raciale de ce que les vautours du Polisario appellent la nation « beydane », Brahim Ghali vient d’adopter une loi qui exclut de la communauté saharaouie toute femme qui ne dispose pas de hanches mesurant plus de 45 centimètres de large.

Des associations sahraouies siégeant à Tindouf ont dénoncé cette loi qu’elles qualifient de discriminatoire et de nazie.

« La largeur des hanches est considéré comme le premier critère de beauté féminin chez nous au Sahara, mais cela appartient à une époque révolue, c’est difficile de trouver dans les camps une fille de mêmes dimensions d’autant plus qu’on ne mange plus à sa faim à cause du détournement des aides humanitaires par le Front. C’est une décision discriminatoire digne de l’ère nazie.» Confie à Bopress Mustapha Sidaâli Rguibi, un jeune sahraoui marocain séquestré à Tindouf, qui a préféré garder l’anonymat.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Le Polisario retire le titre de «Sahraouie» à toute fille dont la largeur des hanches est inférieure à 50 centimètres"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*