La guerre du couscous entre le Maroc et l’Algérie: l’ONU devra trancher dans les jours qui viennent


«Ils pédaleront dans la semoule» , voilà ce que rapporte le ministre marocain des Affaires Étrangères, Nasser Bourita, en parlant du prochain débat de l’assemblée générale de l’ONU qui se tiendra dans les jours à venir pour déterminer les origines du couscous.

C’est l’une des questions existentielles auxquelles l’humanité n’a pas encore su trouver de réponse, d’où vient le couscous ? Revendiquées tant par l’Algérie que le Maroc, les origines de ce plat maghrébin tant apprécié à l’échelle internationale ne cessent de susciter le débat et les controverses depuis que des archéologues ont retrouvé des couscoussiers antiques datant d’il y a 2969 ans dans d’Atlas tellien.

D’un autre côté, le débat sur le couscous peut avoir des répercussions géopolitiques, le penseur et jesaistoutologue Alain Soral a rapporté à Bopress: «Cette guerre du couscous a été instrumentalisée par la maçonnerie pour provoquer un nouveau printemps arabe, hein voilà

L’assemblée générale des Nations unies sera obligée de trancher en faveur de l’un des deux pays dans les jours qui viennent afin de mettre fin à ce débat qui ne cesse de faire monter les tensions entre les deux pays. Il est également à signaler que chef Moha sera présent à New-York pour défendre la cause marocaine.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "La guerre du couscous entre le Maroc et l’Algérie: l’ONU devra trancher dans les jours qui viennent"

Laisser un commentaire