Mohammed Ben Salman dénonce un usage excessif de la force contre les Gilets jaunes

Depuis son apparition en octobre 2018, le mouvement des Gilets jaunes ne cesse de multiplier ses manifestations nationales organisées chaque samedi. Des manifestations qui ont été sauvagement réprimées ces dernières semaines par les autorités françaises, ce qui a suscité une vague d’indignation aussi bien en France qu’à l’étranger.

Plusieurs organisations non-gouvernementales internationales telles que Amnesty International et Human Rights Watch ont fait part de leurs inquiétudes quant à la situation des droits de l’homme dans l’Hexagone.

Aux ONG s’ajoutent les chefs d’États qui ont dénoncé fermement une atteinte inacceptable à la dignité et au droit de manifester. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan pointe du doigt un recul des droits fondamentaux et de la liberté d’expression accusant le président français Emmanuel Macron d’avoir plongé le pays dans le chaos.

De son côté, le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salman, a dénoncé ce qu’il a appelé « un usage excessif de la force et une atteinte à l’intégrité physique des manifestants ».

«En s’en prenant barbarement et violement aux manifestants innocents, la France montre le vrai visage de sa démocratie interne tant vantée par Emannuel Macron. Ce n’est pas de cette manière qu’on répond à un peuple qui réclame ses droits légitimes. » Déclare-t-il au quotidien américain New York Times.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Mohammed Ben Salman dénonce un usage excessif de la force contre les Gilets jaunes"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*