Un nouveau média voit le jour

Dans un monde où la fiabilité de l’information s’avère inatteignable et inaccessible, où le prestige des médias se mesure à l’aune de leur subordination aux lobbys publicitaires, aux partis politiques, aux croyances, aux idéologies et à toutes les entités qui instrumentalisent le journalisme à des fins qui sont totalement aux antipodes de ce métier, quelques journalistes désireux de redorer le blason du quatrième pouvoir ont créé BOPRESS.

La cérémonie de lancement du site d’information a eu lieu très tôt ce matin à l’hôtel Tikzint (deux étoiles) d’Ihahane et a été présidée par le ministre de la Communication et le Porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi. Ce dernier a salué l’ensemble de l’équipe du journal qui a mené à bien ce projet. «Je souhaite que ce nouveau-né médiatique soit à la hauteur des attentes des lecteurs marocains, mais c’est clair, c’est un projet qui révolutionnera le paysage médiatique marocain, c’est clair.» nous a confié le ministre. Si le projet est clair, le nom Bopress l’est moins. Monsieur El Khalfi n’a pas caché ses réticences à l’égard de cette appellation mais le caïd d’Ihahane a rassuré Son Excellence après s’être renseigné sur l’étymologie et la signification du mot auprès d’Ahmed Boukous, le recteur de l’IRCAM. Dahmad a expliqué que tout est clair et que le site tire son nom d’un lézard appelé Boobriss, une figure archétypale de la civilisation marocaine antique.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Un nouveau média voit le jour"

Laisser un commentaire