Trump : «Badr Banoun pourrait remplacer Mike Pence à la vice-présidence»

La bataille pour la Maison Blanche risque d’être plus violente. Le président américain Donald Trump vient d’attaquer, dans un tweet, son candidat à la vice-présidence Mike Pence. Ce dernier n’avait pas convaincu le public lors de son dernier débat avec Kamala Harris. Trump pense même à le remplacer à la dernière minute par l’international marocain Badr Banoun.

Le milieu-défensif du Raja qui vient de remporter le Championnat national avec son équipe « mondialiste », possède également la nationalité américaine (il est né au quartier Californie à Casablanca). Badr entretient également de bonnes relations avec son cousin paternel Steve Bannon, l’ancien conseiller du président Trump. Ce privilège permet au défenseur casaoui d’accéder aux plus hauts rangs de la scène politique américaine, notamment au sein du Parti républicain.

Outre ses qualités défensives comme défenseur central, Badr Banoun est aussi un fervent attaquant qui non seulement marque des buts, mais qui s’en prend physiquement à ses adversaires en les marquant avec des coups de têtes (le photographe de Hesport), ou en les chassant complètement de la pelouse (le gardien de Zemamra). «Badr Banoun aurait fait mieux que Pence lors du débat contre Harris.» selon Trump.

Toutefois, la route vers la Maison Blanche ne serait pas un chemin pavé de tournesols pour le défenseur rajaoui. Des sources contradictoires reportent que Saïd Naciri le président du Wydad, quoique non démocrate, aurait fait plusieurs interventions pour entraver le recrutement de Banoun par les Républicains. « Il est déjà à CasaBlanca, pourquoi aller à la Maison Blanche. Et si Banoun veut changer de place, il n’a qu’à jouer pour le Wydad. Il aime bien la couleur rouge. Les cartons qu’il accumule en témoignent. » nous déclare Mohamed Ikhnawi, un proche de Naciri et responsable de la cellule des wydadis à Sebt Gzoula.

About the Author

Dahmad Boutfounast
Je suis un journaliste sérieux et indépendant.