ÉTUDE: 3 élèves en sciences maths se suicident chaque année à cause de la réplique «NTA B7AL KHOYA» qu’ils reçoivent de la part de leurs camarades de classe

Une étude réalisée par l’université d’Ass-Azzag, pour le moins étonnante, vient de dévoiler que 3 élèves en sciences mathématiques se donnent la mort chaque année au Maroc après avoir entendu la réponse, qualifiée désormais par les médecins de mortelle, « NTA B7AL KHOYA ».

D’après ladite étude, « nta b7al Khoya » (tu es comme mon frère) est un euphémisme dont se servent amicalement les filles pour rejeter amicalement les garçons qui leur font des avances et qu’elles jugent déplaisants. L’objectif de cette stratégie étant de se débarrasser de plusieurs prétendants qui ne répondent pas aux critères requis sans les blesser dans ce qu’ils sont de plus sensible : la virilité !

Chadi Abounacer, élève en sciences mathématiques qui refait l’année en cours, est toujours triste d’avoir perdu un camarade de classe l’année dernière. «Rayan était mon ami intime, on rêvait d’être des pilotes de chasse. Il s’est suicidé après qu’une élève, inscrite dans la même filière et dont il est tombé amoureux, lui a balancé en pleine figure le fameux Nta B7AL KHOUYA.  Je ne cesserai jamais d’en vouloir à ces gonzesses de merde qui préfèrent des bêtes littéraires à des garçons scientifiques.» nous confie tristement Chadi.

D’après la même étude, les filles des filières scientifiques aiment faire du shopping ailleurs, du côté des branches littéraires où elles trouvent des grands gabarits coiffés à la Vidal. L’étude avance des arguments biologiques sans donner plus de détails.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "ÉTUDE: 3 élèves en sciences maths se suicident chaque année à cause de la réplique «NTA B7AL KHOYA» qu’ils reçoivent de la part de leurs camarades de classe"

Laisser un commentaire