Rabat : Pléthore de chiens errants après la fermeture d’un snack à El Kamra

El Kamra, zone réunissant la fameuse gare routière de Rabat et les quartiers résidentiels qui la jouxtent, connait actuellement une invasion de chiens errants pour le moins terrifiante.

Ces derniers jours les habitants d’El Kamra voient leur vie menacée par la présence d’un grand nombre de chiens qui sillonnent en toute liberté les rues de cette zone très peuplée (destination favorite des étudiants n’ayant pas pu bénéficier du logement universitaire).

Cet envahissement commence à voir le jour, et comme par hasard, le lendemain de la fermeture du snack Alâouchaq (Les Amoureux) après que son propriétaire, un originaire de Tinjdad et ancien trotskiste, a disparu après avoir touché le jackpot de 30 millions de dirhams au loto.

Les habitants ont compris tardivement que le snack leur servait de la viande de chien.

D’après un étudiant qui a préféré garder l’anonymat (Naoufal Aït Boulizar, actuellement en deuxième année à l’INPT), le snack était très fréquenté par les étudiants qui fuient les prix exorbitants pratiqués par les restaurants et les snacks d’Al Irfane. « Khouya je te jure, là-bas on vous baise, vous mangez un tajine microscopique de viande hachée pour 30 dirhams, c’est un scandale. Ici, à El Kamra, c’est l’Eldorado, on mange à sa faim et pour des prix abordable, wallah khouya ici, la viande hachée est devenue un repas classique, c’est comme kesksou.» confie Naoufal à Bopress.

Il est à noter que l’Association «Khanz o Bnine» a été, il y a quelques mois, pointée du doigt après que les cadavres d’une trentaine de chiens destinés à la consommation ont été découverts à Taghazout.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Rabat : Pléthore de chiens errants après la fermeture d’un snack à El Kamra"

Laisser un commentaire