Augmentation des frais de scolarité: Ghita, élève au lycée Descartes, découvre enfin qu’elle n’est pas française et menace de se suicider

Ghita qui suit actuellement ses études au lycée Descartes se dit choquée après la décision prise par la France et qui concernait l’augmentation des frais d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers.

Il y a quelques jours, la France a décidé d’augmenter les frais d’inscription pour les étudiants extra-européens. Une décision qui n’a pas plu à plusieurs élèves du lycée Descartes d’autant plus que ces derniers se considèrent comme des ressortissants français vivant au Maroc.

Ghita, 17 ans, native du quartier Agdal (Rabat), fille d’un avocat et d’une dentiste, a mal digéré cette hausse des frais, elle qui vivait dans un environnement profondément francophone, qui suivait Les Marseillais sur W9 depuis la première saison et qui s’inquiétait pour l’avenir de la France après la montée en puissance des « Gilets jaunes ».

«Je suis très sidérée de découvrir que la décision n’épargne pas les élèves de la mission française, on se croyait différents. Augmenter plus de 20 fois les frais d’inscription aux universités françaises pour les étudiants non-européens sans nous excepter, nous les élèves de la mission, de la règle générale est une trahison. Monsieur Blanquer doit renoncer à cette mauvaise idée, sinon on entamera une grève générale et on peut même aller jusqu’au suicide s’il le faut.» lance-t-elle en sanglots.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Augmentation des frais de scolarité: Ghita, élève au lycée Descartes, découvre enfin qu’elle n’est pas française et menace de se suicider"

Laisser un commentaire