24h après la distribution des sifflets par le collectif #masaktach, des milliers de vaches et d’ânes n’arrêtent plus de siffler à Sidi Kacem

Le collectif #masaktach a distribué, hier samedi, des sifflets aux femmes dans plusieurs villes du Royaume et les a appelées à s’en servir en cas de harcèlement.

Il s’agit d’une initiative nationale pour faire face aux harcèlements sexuels que subissent les femmes marocaines chaque jour. «Illa dser sefri» (Si on vous harcèle sifflez), tel est le slogan choisi par les organisateurs de cette campagne pour inciter les femmes à dénoncer sans hésitation leur harceleurs.

Les prémices sont déjà là, puisque d’après Malika Lhench, présidente de l’association «Mat9ich 7ayawani» (Touche pas à mon animal) à, plusieurs sifflements ont été entendus la nuit de samedi à dimanche à Sidi Kacem, une région dans les jeunes sont réputés pour leur amour des animaux.

Toujours selon M. Lhench, ces sifflements auraient été émis par des vaches et des ânes qui auraient subi les derniers outrages de la part d’une horde d’élèves fatigués par des journées de grève anti GMT+1.

Les autorités locales ont ouvert une enquête pour établir les circonstances de ces incidents.

 

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "24h après la distribution des sifflets par le collectif #masaktach, des milliers de vaches et d’ânes n’arrêtent plus de siffler à Sidi Kacem"

Laisser un commentaire