L’ONCF réagit aux critiques et lance sa nouvelle campagne publicitaire : «Li zerbou matou»

Constamment attaqué pour les retards de ses trains, l’ONCF a décidé de réagir et de frapper un grand coup. L’Office national des chemins de fer lance une nouvelle campagne publicitaire intitulée « Li zerbou matou » et dont l’objectif est de mettre en lumière les bienfaits du retard et les dangers de la hâte.

Ainsi, plusieurs clips vidéo et des affiches géantes ont récemment envahi nos écrans et nos espaces publics. Ces clips et ces affiches s’inspirent de différents proverbes marocains ou arabes qui présentent le retard ou la lenteur comme les plus grandes des vertus et, à l’inverse, la hâte ou la vitesse comme des antivaleurs absolues.

Les proverbes qui ont été utilisés sont les suivants :

Li zerbou matou (Ceux qui se sont hâtés, sont morts),

La zerba 3la sla7 (Pas de hâte pour les bonnes choses),

Ghir blemhal kaytkal boudenjal (C’est avec lenteur qu’on déguste les aubergines),

Fi l3ajalati nadama (La vitesse n’apporte que le regret),

Koul toukhira fiha khira (Dans tout retard se cache un bien).

« Il est plus facile pour nous, nous confie le directeur de la campagne, d’essayer de changer les représentations des gens vis-à-vis du retard que d’effectuer les travaux nécessaires pour que nos trains arrivent à l’heure. »

Notons qu’un clip qui joue sur la fibre religieuse suscite déjà la polémique, certains l’accusant de comparer implicitement l’ONCF à Dieu. Il est basé sur la fameuse formule : « Ma temchi ghir fin mechak lah » (Tu n’iras que là où Dieu veut que tu ailles).

About the Author

Mohammed Srhir
Même quand je dis rien, je dis tout.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "L’ONCF réagit aux critiques et lance sa nouvelle campagne publicitaire : «Li zerbou matou»"

Laisser un commentaire