Selon un rapport international, notre système éducatif n’est pas encore entièrement détruit, il peut encore supporter deux ou trois autres réformes

Certains attribuent la faillite de notre système éducatif à un complot et affirment que les réformes menées jusqu’à présent ont été adoptées sciemment dans le but de le détruire et de garder le peuple dans l’ignorance.

Nous croyons pour notre part qu’il n’est nul besoin d’invoquer un complot pour expliquer la débâcle de notre enseignement : l’incompétence des décideurs et notre aversion pour la lecture y suffisent amplement.

Quoi qu’il en soit, un organisme international qui, fait rare pour une institution de ce genre, a préféré garder l’anonymat, vient de publier un rapport sur l’enseignement au Maroc. Ce rapport, dont les conclusions ne manquent pas d’ironie, nous dit que, malgré les dégâts considérables occasionnés par les précédentes réformes, tout n’a pas été détruit dans notre système éducatif et que celui-ci peut donc encore supporter deux ou trois autres réformes avant qu’on puisse le considérer comme définitivement mort et enterré.

En effet, malgré les lacunes de nos élèves, l’étendue de leur ignorance et leur incapacité à se débrouiller autrement qu’avec des copier/coller et de la triche, nous continuons encore à produire des ingénieurs pas trop incompétents, des médecins certes avides d’argent mais pas complètement incapables et des avocats, des journalistes, des techniciens … pas trop mauvais.

Encore deux ou trois autres réformes comme les précédentes et tout cela ne sera plus qu’un souvenir du passé.

About the Author

Mohammed Srhir
Même quand je dis rien, je dis tout.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Selon un rapport international, notre système éducatif n’est pas encore entièrement détruit, il peut encore supporter deux ou trois autres réformes"

Laisser un commentaire