Les poèmes de Yousra Achouane remplaceront-ils ceux de Baudelaire et Rimbaud au programme de terminale L pour l’année 2018-2019?

Alors que sonne la fin de grandes vacances, des changements seraient attendus pour cette rentrée scolaire 2018/2019.
La mesure phare de cette réforme concernerait le français de la terminale L, où il serait question de remplacer l’œuvre Baudelairienne et Rimbaldienne par une série de poèmes signés Yousra Achouane. Cette jeune poète jusque là inconnue du grand public, a accepté de nous livrer cet interview pour nous expliquer comment le choix a été porté sur ses textes.. En voici un extrait:

« – Comment avez-vous reçu cette nouvelle?

– Je tiens à préciser au départ que je suis honorée que mon œuvre soit étudiée au lycée, si ça peut aider à relever le niveau, que je trouve très bas de nos chers bacheliers, pourquoi pas. Ceci dit, j’avoue que depuis que j’ai été majestueusement décorée par la légion d’honneur, plus rien ne m’étonne. Je vous fais une confidence, que vous ne garderez-pas que pour vous, je suis le prix Nobel de littérature de cette année. Que de bonnes nouvelles n’est-ce pas?

– Félicitations mais revenons à notre sujet. Succéder à Rimbaud et Baudelaire, n’est pas chose simple. Ceci devra vous mettre la pression. Il s’agit de références incontournables de la poésie française.

– Ecoutez, Il n’y a pas de bons ou mauvais poètes. Il y a moi, ensuite les autres. Je n’ai rien contre Baudelaire et encore moins contre Rimbaud, mais il faut rendre à César ce qui appartient à César, je pense être au dessus du lot. Il relève à l’évidence du haut style dont je me réclame dans mes textes. On naît poète, on ne le devient pas. Je pense en toute objectivité que ces deux ivrognes n’ont rien apporté à la poésie française, ni à la poésie de manière générale d’ailleurs . Leurs textes sont d’une platitude syntaxique ennuyeuse, des vers vides de toute « énigmaticité » , des rimes plus pauvres que le mendiant en bas de chez moi, des sonnets qui sonnent faux, des recueils de poèmes bricolés.. Ils sont responsables du niveau médiocre en langue française de nos chers lycéens.

– Pour donner une idée à nos chers lecteurs de la qualité de vos écrits, pourriez-vous nous lire un quatrain tiré de l’un de vos poèmes au programme ?

– Avec grand plaisir, je n’attendais que ça :

´Depuis la première vue, on a ressenti ce sentiment.
Dès le début, nous nous aimons.
C’est plus fort que moi.
Pourquoi ? Je ne sais pas !’

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Les poèmes de Yousra Achouane remplaceront-ils ceux de Baudelaire et Rimbaud au programme de terminale L pour l’année 2018-2019?"

Laisser un commentaire