Tariq Ramadan candidat au prix Nobel de la paix 2018

Reconnu pour ses grands efforts de diffusion de la culture de paix et de tolérance entre les religions et les pays, le fameux islamologue Tariq Ramadan vient d’être proposé en tant que candidat au prix Nobel de la paix 2018. Le Prix Nobel de la paix récompense depuis 1901 « la personnalité qui aura le plus ou le mieux contribué à la fraternité entre les nations, à l’abolition ou à la réduction des armées permanentes et à la tenue et à la promotion de congrès pour la paix ». Les travaux du grand intellectuel Tariq Ramadan correspondent totalement à ces objectifs, grâce à ses idées d’amour et d’accouplement des individus, peu importe leur religion, nationalité, race…

Le candidat s’est distingué récemment, dans ce mois sacré qui porte son nom, pour ses activités intenses et engagées. Certaines personnes ont mal interprété ses actions, croyant faussement qu’il ait eu des relations sexuelles non consenties –appelées également viols-, ne voyant pas l’objectif noble derrière. Le candidat a essayé de montrer ses bonnes intentions dernièrement : « D’abord, il faut resituer les choses. Au moment de la garde à vue, on parlait de deux cas. Donc maintenant, oui, il m’est arrivé d’avoir des relations extraconjugales. Il y a deux types de choses dans ma vie, c’était énormément des relations virtuelles et des relations extraconjugales avérées ». Rappelons que des plaintes de viol ont été déposées contre l’intellectuel, des plaintes tout à fait mal fondées évidemment, puisque c’est l’une de ces soi-disant victimes qui a proposé la candidature de Tariq Ramadan au Nobel.

De plus, bien plus prolixe que lors de ses premières auditions, Tariq Ramadan ne cache pas son succès avec les femmes. « Je n’étais pas seulement sollicité comme un intellectuel mais comme un homme. […] Je vais vous dire un truc : en 2005, j’ai été élu parmi les sept hommes les plus sexys du monde par un journal suisse, Le Matin », se défend-il pour solder tous soupçons d’abus de faiblesse ou de violences. L’islamologue répète qu’il n’est pas « un violeur », assurant, au contraire, qu’il s’est senti parfois « harcelé » lors de la réalisation de sa mission de paix et d’amour.

 

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Tariq Ramadan candidat au prix Nobel de la paix 2018"

Laisser un commentaire