Le Haschich Parmentier à l’honneur au salon international de gastronomie

Le salon international de gastronomie qui aura lieu cette année à Amsterdam, capitale des Pays-Bas, permettra au Maroc de faire la part belle à son patrimoine culinaire. En effet, du fait de la législation hollandaise, permissive en matière de stupéfiants et notamment de cannabis, les cuisiniers marocains pourront enfin cuisiner leurs plats de la manière la plus traditionnelle.

C’est dans ce cadre donc que la troupe du chef Mohssine Lguezzar présentera le fameux Haschich Parmentier, le hachis Parmentier typiquement marocain fait à base de viande de bœuf hallal mélangée à des feuilles de cannabis en provenance de Kettama.

Le chef M. Lguezzar qui a accepté de nous rencontrer, s’est exprimé sans cacher ni sa joie ni son ambition d’emporter le concours mondial :
«Ces dernières années nous avons essayé le tajine, nous avons postulé avec le couscous, on a même tenté la rfissa. En vain. Nous n’avons jamais réussi à intégrer le top 10 des nations culinaires. La raison est pourtant simple ; si ces plats sont d’essence marocaine ils n’expriment pas l’intégralité du potentiel gastronomique de notre royaume. Le Haschich Parmentier c’est le Maroc, le vrai. Et le vrai Maroc ne pourra que l’emporter cette année.»

Quand on l’interrogea sur les spécificités de ce plat, le chef, sans dévoiler le secret de sa recette, n’a pas manqué de nous révéler des détails croustillants :
«Ce plat plus tu en manges plus tu as envie d’en manger. Ce sont là les vertus du Cannabis. D’ailleurs, le jury ne pourra pas s’arrêter avant de finir le Hashisch Parmentier. Et qui dit plat fini, dit plat numéro 1 … »

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Le Haschich Parmentier à l’honneur au salon international de gastronomie"

Laisser un commentaire