Toulouse: Il jette son café après avoir appris que le chouya est une unité de mesure maghrébine

La devanture du café «Les Façonniers»

L’événement s’est produit ce vendredi après midi dans le café toulousain Les Façonniers lorsqu’un ouvrier beauzellois a appris tristement que le mot «chouya» est d’origine maghrébine.

D’après des témoins, le jeune homme âgé de 34 ans sirotait son café en discutant les dernières actualités sportives avec ses camarades. Il se réjouissait de la non-convocation de Karim Benzema pour faire partie de la liste des 23 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde qui aura lieu en Russie cet été. La seule évocation du mot «chouya» a soulevé un débat linguistique qui tournera au drame.

L’ouvrier, partisan du Front National, a été choqué lorsqu’il a découvert que le mot «chouya» n’est pas très français. Fou de rage, il jette son café et lance à ces amis : «Bande d’enfoirés, comment osez-vous prononcer ce putain de mot en ma présence, espèces d’enculés».

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Toulouse: Il jette son café après avoir appris que le chouya est une unité de mesure maghrébine"

Laisser un commentaire