À une semaine du mois de ramadan, les non-jeûneurs marocains boycottent Merendina et Raïbi

À quelques jours du mois de ramadan les non-jeûneurs marocains décident de boycotter Raïbi Jamila et Merendina considérés jusqu’à présent comme le plat officiel de plusieurs Marocains qui refusent d’observer le jeûne du mois sacré.

Salim Tchitcharito, 24 ans, casablancais de naissance et athée convaincu depuis cinq mois, a lancé une campagne de boycott sur les réseaux sociaux contre Merendina et Raïbi Jamila prétextant la cherté de ces deux produits.

«Écoutez, il n’y a que nous (les non-jeûneurs) qui achetons Merendina et Raïbi Jamila pendant ce mois de ramadan, les autres consomment les dattes, chebakia, hariraة sellou, etc. Au mois de ramadan, on est une minorité majoritaire, c’est nous qui décidons des gains et des pertes de ces deux entreprises (Bimo & Centrale laitière).» Confie-t-il à Bopress

Salim Tchitcharito, comme tous les jeunes marocains dont les parents subviennent encore aux besoins, a peur de révéler son athéisme. Pour lui, le ramadan est un enfer, il n’arrive pas à manger à sa faim (Raibi et Mérendina étant trop chers et trop petits pour calmer son désir), il fume en cachette  et est guetté par Mohmmad Moul Hanout, l’épicier du quartier, et Abdellah son voisin barbu.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "À une semaine du mois de ramadan, les non-jeûneurs marocains boycottent Merendina et Raïbi"

Laisser un commentaire