Boycott : Pour couvrir leurs besoins en lait, les jeunes de Sidi Kacem épousent des BBW

Le Maroc connaît ces derniers jours une campagne de boycott ciblant les trois entreprises : Centrale Laitière, Sidi Ali et Afriquia. Toute personne qui n’y participe pas est accusée de trahison par le peuple.

Les  jeunes de Sidi Kacem, connus pour leur militantisme acharné, ont boycotté tous les produits venant de ces entreprises capitalistes sauvages. Pour eux, cette guerre semble facile et faisable puisque la majorité d’entre eux ne sont pas motorisés et n’achètent Sidi Ali que sur prescription médicale. Le seul problème des kacemis reste le lait dont ils ne peuvent pas se passer.

                                  Union Nationale des Étourdis du Maroc

Pour Kamal Tigjda, président de l’Union Nationale des étourdis du Maroc (UNEM), boycotter Centrale Laitière et se servir chez Jaouda est totalement absurde, ces deux entreprises ne sont pas des rivales, elles partagent les mêmes plans et ont les mêmes stratégies.

Interrogé sur les alternatives possibles pour mieux affronter l’alliance de ces entreprises laitières, Kamal Tigjda pense qu’il faut boycotter toutes ces firmes. «À Sidi Kacem nous avons décidé, nous les jeunes, de se servir ailleurs. Savez-vous qu’en Europe, il y a des milliers de BBW qui inspirent de l’aversion à leurs concitoyens. Ici elles sont très appréciées et estimées. On les épousera et on réglera ce problème du lait une fois pour toutes.» Confie-t-il à notre envoyé spécial.

On n’a rien compris, mais une chose est sur : Centrale Laitière et Jaouda n’ont pas le monopole du lait.

About the Author

Bopress
Le leader du camouflage médiatique

1 Commentaire sur "Boycott : Pour couvrir leurs besoins en lait, les jeunes de Sidi Kacem épousent des BBW"

  1. Hhhhhhh la3nat llah 3alikom hhh du sarcasme à plein temps

Laisser un commentaire