L’œuvre abstraite de Tahar Ben Jelloun ou l’abstraction du génie

Un des plus grands mystères de l’art contemporain a été finalement élucidé.

Bientôt 20 ans, que l’artiste essaime ses oeuvres dans les rues du monde entier. Ses créations, graffitis et fresques, sont très prisés par les passionnés de l’art.

Il y a une semaine, la commission en charge du soutien à la recherche en théorie et critique d’art, publie un article dévoilant l’identité du street artiste Banksy, expliquant que c’est une exposition dans une galerie à Dubai qui a mis la puce à l’oreille du grand critique et historien de l’art, Jean-Luc Chalumeau.

Le peintre s’est exprimé pour l’occasion en confirmant la rumeur : «Oui, vous m’avez bien eu, je savais que je prenais beaucoup de risque en exposant mes oeuvres, d’abord à l’IMA, et maintenant ici dans cette galerie. Ça devait arriver un jour».

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "L’œuvre abstraite de Tahar Ben Jelloun ou l’abstraction du génie"

Laisser un commentaire