À la veille du cinquantième anniversaire de Mai 68, les fatifleurs marocaines préparent Mai 69

Militantes du mouvement Mai 69 à travers le monde.

Si le terme burqa désigne le voile intégral, le Burkini, cet uniforme de natation pour femmes voilées , une nouvelle mode de voile voit le jour. Le voile culotte fait son apparition au Maroc et devient l’emblème de ses mouvements fatifleuristes.

En effet, le voile culotte consiste à enfiler sa propre culotte, non à l’endroit mais plutôt sur la tête. À l’origine de cette mode, Un mouvement qui s’autoproclame féministe musulman, «mi chaude mi soumise».

Fatima, une des fondatrices de ce mouvement s’explique sur la question : « Nous sommes en train d’écrire l’histoire, la révolution sexuelle au Maroc ce sera nous. Nous sommes désireuses de nous libérer de cette autorité patriarcale mais sans tomber dans la décadence morale. Une liberté sexuelle mais sous contrat, voila ce que ce voile symbolise pour nous». Avant d’ajouter à demi-mot : «Nous voulons le beurre et l’argent du beurre, le sexe oui mais avec Sid Rjal, je profite de l’occasion pour dire à mon futur époux, Tleq rask».

Une activiste du mouvement voilée d’une culotte trouée, déclame devant un grand public : «C’est un cri de protestation contre cette misère sexuelle qui nous dévore de jour en jour. Nous peinons quotidiennement pour refouler la plus impérieuse et la plus naturelle de toutes les émotions humaines. A bas la masturbation! »

D’après le philosophe marocain Adil El Miloudi, les prémices d’un MAI 69 commencent déjà à poindre.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "À la veille du cinquantième anniversaire de Mai 68, les fatifleurs marocaines préparent Mai 69"

Laisser un commentaire