L’État décide de fusionner les ENSA avec l’OFPPT pour réduire les dépenses publiques

«Nous les avons finalement compris» réclame le Ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du parti Mouvement populaire Saïd Amzazi, il rajoute: «Les étudiants des ENSA ne vous laisseront pas toucher à l’identité de leurs école, c’est pour cela que nous annonçons la fusion du réseau ENSA avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), qui est parfaitement compatible avec leurs identité, et ce en créant le diplôme du Sous-Ingénieur d’État, afin d’alimenter le marché du travail avec des compétences techniques hors pair», un homme inconnu qui était assis au bureau près du ministre ajoute: «C’est trop, ils sont nombreux, l’État verse déjà beaucoup d’argent pour financer les grandes écoles d’ingénieurs post-classes préparatoires, qui nous délivrent suffisamment d’ingénieurs pour accompagner l’avancement économique du pays, on a aussi besoin des techniciens compétents dans leurs domaines !»

Le Haut commissariat au plan (HCP) a récemment publié une note d’alerte, qui appelle à une réduction rapide et durable des dépenses publiques. Cette note a suivi de peu la publication du rapport public annuel de la Cour des comptes pour laquelle «l’accentuation de l’effort de maîtrise des dépenses est indispensable». Une forte baisse des dépenses publiques, en pourcentage du PlB, est en effet nécessaire et possible.

On rappelle que le gouvernement Benkiran II a voulu adopter la loi 644-15-2 qui vise à regrouper des Écoles nationales des sciences appliquées (ENSA) avec les Écoles supérieures de technologies (EST, qui livre un diplôme DUT Bac+2) et les facultés des sciences et techniques (FST). Une loi qui, selon le ministère de tutelle , vise à regrouper les écoles techniques et d’ingénieurs en 11 nouvelles écoles polytechniques qui seront mises en place au sein de 11 universités, avec l’objectif de faire converger au maximum ces nouvelles formations avec le marché de l’emploi, un projet qui a été suspendu momentanément après la protestation des étudiants du réseau des ENSA.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "L’État décide de fusionner les ENSA avec l’OFPPT pour réduire les dépenses publiques"

Laisser un commentaire