Stephen Hawking accusé de harcèlement sexuel par l’une de ses étudiantes

Une ancienne étudiante du grand physicien Stephen Hawking, prénommée Mia, vient de l’accuser de harcèlement sexuel, qui aurait eu lieu en 1980, après une conférence de physique quantique. Même si beaucoup de temps s’est écoulé, la pauvre victime ne parviendra jamais à oublier cet acte monstrueux, qui a laissé des séquelles irréversibles ; en effet, le souvenir de l’événement la hante, elle en rêve chaque nuit. Elle a finalement décidé de révéler la vérité au monde grâce aux encouragements fervents de ses amies marocaines qu’elle a rencontrées sur un groupe Facebook, notamment Loubna Abidar et Amal Sakr.

Hawking, comme le raconte Mia, l’a invitée à une séance d’étude en tête-à-tête, après les heures d’école, chez lui. Les deux ont bu un peu et elle se souvient d’avoir eu des vertiges, comme si elle allait s’évanouir. La chose suivante dont elle se souvient est le sentiment d’un fauteuil roulant qui se frotte contre ses parties génitales, cherchant à pénétrer son trou noir, «c’était comme un viol mécanique» dit-elle.

«Je n’oublierai jamais la façon dont il m’a regardé après», a-t-elle ajouté. «Il n’a même pas fait bouger ses yeux, c’était terrible». Mia dit qu’elle a été plus effrayée par l’indifférence apparente avec laquelle Hawking l’a molestée que l’acte lui-même. «Quand je lui ai demandé, le lendemain, ce qui s’était passé, sa voix semblait si monotone, comme s’il s’en fichait.» a-t-elle ajouté. «Ce qui s’est passé est très grave, et je veux que tout le monde le sache maintenant.»

Finalement, elle a dit qu’elle encourageait toutes les femmes qui ont subi un harcèlement sexuel – donc les femmes tout court – à en faire part au monde entier afin de révéler la vraie nature monstrueuse des hommes.

About the Author

Mouad Moutaoukil
Étudiant en médecine et en mathématiques. Écrivain dans son temps libre.