Une femme de Marrakech fait son hammam à la veille de l’arrivée de son mari en voyage à Oujda

Bahija, une femme de 39 ans et mère de deux enfants, a été repérée aujourd’hui en train d’acheter du savon noir (saboun beldi) chez l’épicier d’à côté du hammam Tihihit. Selon nos sources, Bahija se prépare pour accueillir son mari en mission à Oujda depuis 20 jours.

Bahija portait un peignoir rose un peu sexy, et était munie de son sac, qui doit forcément contenir ses vêtements, ainsi que les autres éléments nécessaires pour nettoyer une femme de son âge : peigne, shampoing, rasoir, lotion, serviettes, etc. Malgré son surpoids, Bahija doit être une femme intelligente, ce qui signifie que son sac ne contient aucun objet de valeur. D’après l’épicier, et en plus de sa beauté et de son intelligence, Bahija est une femme pure et respectueuse, et elle aura sa période de règles dans deux semaines, sauf en cas de perturbations naturelles ou de grossesse.

Selon l’enquête rapide qu’on a faite, Boucetta, le mari de Bahija qui travaille comme chauffeur de camion pour une société de pneumatique, est en mission depuis trois semaines et reviendra normalement à Marrakech demain matin. Ce fait ne laisse aucun doute. Bahija doit être libidineuse n’ayant pas écarté les cuisses pendant tout ce temps là, et c’est pour cette raison qu’elle visite le hammam pour se nettoyer, afin que son mari la retrouve en meilleur état possible. Boucetta de sa part, aura surement envie de prendre une douche fraîche dès son entrée à la maison, avant d’entamer une partie de jambes en l’air avec sa belle femme qu’il n’a pas vue depuis longtemps, ceci en supposant bien sûr que Boucetta n’ait pas levé le drapeau quelque part, surtout qu’il passe par des villes chaudes comme Tifelt et Meknes.

Après avoir acheté le savon, Bahija s’est dirigée directement vers l’entrée destinée aux femmes, où elle a payé son billet avant de pénétrer dans l’antichambre. Notre envoyé spécial, étant un homme adulte qui ne peut pas accéder au hammam des femmes, n’a pas pu suivre le reste de l’histoire de Bahija. Mais ceci ne l’a pas empêché de lui souhaiter santé, en demandant à la gardienne du hammam de lui dire à sa sortie : «bess7a o rra7a».

About the Author

Dahmad Boutfounast
Je suis un journaliste sérieux et indépendant.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Une femme de Marrakech fait son hammam à la veille de l’arrivée de son mari en voyage à Oujda"

Laisser un commentaire