Après le Liban, Marine Le Pen visite le Maroc et se réunit avec Benkirane et Fizazi

La candidate du Front National pour les élections présidentielles de 2017, poursuit sa tournée dans les pays francophones, pour expliquer son programme à ses alliés internationaux, notamment les conservateurs et les nationalistes de l’extrême droite. Après une courte visite au Liban, Marine Le Pen s’envole au Maroc, puis pour l’Algérie, le Sénégal, le Mali et enfin pour le Viêtnam.

Au Maroc, Le Pen va se réunir avec plusieurs leaders de la droite et de l’extrême droite, y compris le chef du gouvernement fantôme Abdelilah Benkirane, et le prédicateur islamique Mohamed Fizazi. Les discussions vont porter sur la lutte contre l’immigration clandestine et légale, ainsi que sur les moyens à mettre en place, pour pousser en avant la collaboration droite-droite, chose à laquelle M. Benkirane ne cesse d’appeler depuis des mois.

Sur ce sujet, le cheikh salafiste Mohamed Fizazi a déclaré : «Nous avons des intérêts communs avec le Front National. Nous aussi, nous voulons que nos citoyens restent ici chez eux, ou dans le pire des cas, qu’ils immigrent vers les terres de la Khilafa où règne la Chariâa, pour aider leurs frères à faire le Jihad, au lieu d’aller se perdre et mendier dans les pays des kuffars (les infidèles) comme la France, que  nous allons, bien sûr, conquérir et soumettre à la loi d’Allah, mais pas pour le moment.»

Quant à Benkirane qui était ravie de la visite prévue, a annoncé : «Nous allons discuter avec Marine de la montée de la gauche. En tant que gens de la droite, on doit collaborer pour empêcher ces communistes de proliférer. Mélenchon et Hamon menacent le FN là bas, et ici la FGD et Omar Balafrej me font peur, surtout avec leurs deux sièges aux dernières élections législatives.»

De sa part, Marine Le Pen a souhaité de nouveau que Benkirane tarde a former son gouvernement, pour qu’elle gagne son pari contre Trump. Elle a également exprimé son désir de rencontrer les cheikhs Abdelhamid Abou Naïm, Mohammed Maghraoui et Hammad Kabbaj, avant de quitter le Maroc pour l’Algérie où elle va se réunir avec les militants de AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique).

About the Author

Dahmad Boutfounast
Je suis un journaliste sérieux et indépendant.

Soyez le premier à ajouter un commentaire sur "Après le Liban, Marine Le Pen visite le Maroc et se réunit avec Benkirane et Fizazi"

Laisser un commentaire